athlétisme

Sport : La confiance doit impérativement être restaurée

Les récents évènements ayant touché certaines disciplines sportives inquiètent beaucoup de sportifs. Ces évènements nuisent spécialement à la confiance placée chez les athlètes intègres. Ces derniers, qui passent plusieurs jours à se perfectionner pour atteindre leurs objectifs sont actuellement pointés du doigt. Il est donc essentiel de protéger les millions d’athlètes intègres du dopage et de la corruption. Aussi, il faut préserver la crédibilité de certaines compétitions sportives contre la manipulation et les arrangements dans les matchs.

Dans cette démarche, un fonds spécial de 20 millions USD a été mis en place par le CIO. Il s’ajoutera aux investissements internationaux s’élevant déjà à 500 millions USD pour établir 250 000 contrôles annuels de dopage et d’autres initiatives. Le CIO a décidé de mener une politique de tolérance zéro vis-à-vis du dopage, de la corruption et de la manipulation. Pour la première infraction, les athlètes dopés risquent une interdiction de participation jusqu’à 4 ans dans toutes les compétitions.

 

Aucune tolérance

Plusieurs spécialistes estiment que le dispositif antidopage doit être indépendant des institutions sportives. Pour cela, le CIO a sollicité l’AMA (Agence Mondiale Antidopage) afin de s’occuper des projets de contrôle auprès des Fédérations Internationales du sport. Il a aussi demandé au TAS (Tribunal Arbitral du Sport) d’émettre des sanctions sévères aux athlètes dopés.

Avec cette politique de zéro tolérance, tous les pays et toutes les disciplines sportives doivent suivre entièrement les règles de l’AMA. Mais les gouvernements doivent soutenir cette politique et s’assurer que les autorités locales antidopage respectent les exigences de cette dernière. Les gouvernements ont aussi l’obligation de punir les entraineurs, médecins corrompus et revendeurs de drogues.

Contre la manipulation, les arrangements et les paris illégaux dans le sport, le CIO collabore avec les Fédérations Internationales du sport, la police et les régulateurs de paris. Il s’associe aussi avec Interpol pour garantir une meilleure gouvernance des institutions sportives. Dernièrement, des réformes ont été adoptées pour les JO 2020 pour assurer une meilleure gouvernance.

Chaque compte est soumis à des audits correspondant aux IFRS. Pour les membres du CIO, un âge et une durée de mandat limites ont été imposés. Un comité d’audit et un ‘Chief officer’ éthique et conformité ont aussi été nommés. Ces mesures, rendues publiques, permettront au CIO de redistribuer 90% (3.25 millions USD) des revenus aux athlètes et à chaque discipline.

Laisser un commentaire