chien-de-traineau

Les chiens de traîneau une nouvelle fois en vogue cette année

Encore une fois cet hiver, les chiens de traîneau ont eu un grand succès que ce soit dans les stations ou bien dans les montagnes perdues au fin fond de la Sibérie ou de la Mongolie. Cette activité qui fait rêver les plus jeunes mais aussi les plus grands demande une grande préparation physique des chiens, alors quels sont les dessous de ce loisir peu commun ?

Pas n’importe quel chien

Effectivement dans le cas où vous possédez un petit Bichon frisé ou encore un Border Terrier, vous pouvez faire une croix sur ce sport qui demande de vrais athlètes qui en plus, doivent résister aux basses températures. C’est évidemment le Husky sibérien qui est spécialisé dans ce domaine puisque celui-ci fait preuve d’un grand respect et d’une réelle obéissance lorsqu’il est attelé. Le Groenlandais, le Samoyède ou encore le Malamute d’Alaska sont aussi très performants dans cette discipline puisqu’ils ont besoin de vivre en meute, besoin d’espace et de longue promenade régulière afin d’être totalement épanoui.

Le chien de traîneau court seulement dans le cas où il en a envie

Il faut savoir qu’aujourd’hui ce loisir est aussi considéré comme du sport de compétition c’est pourquoi il est extrêmement important de prendre soin des chiens. Pas besoin de collier anti aboiement que vous trouverez sur des sites tels que www.collier-anti-aboiement.info, l’attention, les caresses et le respect sont les facteurs clés pour une bonne relation entre le musher et ses chiens. Car effectivement, afin de donner un ordre à la meute, le musher n’utilise pas de fouet ou de rennes. C’est seulement avec le son de sa voix qu’il arrive à diriger la troupe. Rendez-vous alors en janvier prochain afin de voir la course de la Grande Odysée qui rassemble tous les ans toujours plus de monde.

Laisser un commentaire